Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Dynamique du carbone au sein des mangroves - Quantification spatio-temporelle des flux de CO 2 aux interfaces sol-air et eau-air.

Résumé : L’augmentation des concentrations atmosphériques en CO2, et le forçage radiatif induit, mobilise la communauté scientifique à étudier les potentialités des écosystèmes à fixer puis stocker le carbone. Les mangroves représentent un des écosystèmes les plus productifs au monde. Cependant, 50% de sa productivité primaire nette n’est pas identifiée dans le devenir du carbone organique produit. Ainsi les flux de CO2, proxy de la minéralisation de la matière organique, issus des sols de mangrove ainsi que de leurs chenaux, sont considérée comme sous-estimés. Cette thèse a eu pour objectifs de comprendre la variabilité spatio-temporelle des flux de CO2 issus de ces deux compartiments. Une mangrove de la côte ouest de la Nouvelle Calédonie, présentant une zonation de type tanne nu, Avicennia sp. et Rhizophora spp., a été étudiée. La position dans la zone intertidale semble être un paramètre déterminant dans la variabilité des flux. D’une part, elle détermine des paramètres abiotiques susceptibles d’affecter la dégradation de la matière organique, et d’autre part, définit partiellement la végétation colonisant le milieu, qui en retour pourra affecter les flux. La variabilité saisonnière est, quant à elle, fortement liée à l’évolution de la température et de l’humidité du sol. Les chenaux de mangrove sont riches en éléments organiques et inorganique dissous, vraisemblablement du fait d’apports advectifs des eaux interstitielles, et présentent une sursaturation marquée en CO2. Les chenaux ainsi que la rivière traversant la mangrove fonctionnent, comme sont une source nette de CO2 pour l’atmosphère. Cependant, les apports de carbone de la mangrove vers l’estuaire semblent être rapidement dilués par les masses d’eau lagonnaires. Finalement, la variabilité saisonnière des flux de CO2 issus de la colonne d’eau semble être liée principalement à l’évolution des apports de carbone organique provenant des bassins versants notamment lors de dépressions tropicales, et donc le rôle de la mangrove dans la productivité du lagon reste flou, et devra être démontré à l’aide d’outils moléculaires.
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [281 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-unc.archives-ouvertes.fr/tel-02967470
Contributeur : William Demet <>
Soumis le : jeudi 15 octobre 2020 - 02:12:56
Dernière modification le : vendredi 16 octobre 2020 - 03:39:22

Fichier

TheseAudreyLeopold2012.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02967470, version 1

Collections

Citation

Audrey Léopold. Dynamique du carbone au sein des mangroves - Quantification spatio-temporelle des flux de CO 2 aux interfaces sol-air et eau-air.. Ecosystèmes. Université de la Nouvelle-Calédonie, 2012. Français. ⟨NNT : 2012NCAL0042⟩. ⟨tel-02967470⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

29

Téléchargements de fichiers

9

Données de recherche