Supply of fish larvae from the lagoon of Wallis (South Pacific) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2005

Supply of fish larvae from the lagoon of Wallis (South Pacific)

Approvisionnement en larves de poissons du lagon de Wallis (Pacifique Sud)

(1, 2)
1
2

Résumé

The study of the supply of fish larvae to the Wallis lagoon was carried out between June 2002 and June 2003 using stationary nets. A total of 158 species belonging to 42 families / taxa were identified during 299 fisheries. All 110,959 larvae captured consisted mainly of Pomacentridae (34.8%), Leptocephali (27.7%) and Ptereleotridae (23.7%). The temporal monitoring, carried out north of Wallis, has shown that at the scale of moon quarters and lunar months, richness and specific composition were not very variable. In contrast, large variations in abundance were found on these timescales. At the scale of the year, no trend could be extracted from the time series. Most abundant species have followed an annual pattern of colonization. These results suggest the absence of a strong seasonality in the colonization of the northern lagoon of Wallis, probably linked to the absence of seasonality in reproduction. Spatial monitoring, carried out to the north, east and south of Wallis showed, for the majority of the species studied (75%), the existence of positive correlations between the abundances of the closest sites (east and south, 8 km away or north and east, 1,5 km apart). This result suggests that colonization events occur at a spatial scale of the order of 8-15 km rather than at the scale of 20 km. The spatial variations of colonization have been persistent on several time scales (quarter moon, lunar month and year). All three sites were colonized by distinct larval assemblages. The active selection of a habitat by fish larvae, or the influence of hydrodynamic factors, could explain this structuring. The process of larval colonization is not independent of environmental conditions. Overall, the relationships between larval supply and environmental variables (cloud cover, precipitation, wind speed and direction, average wave height and direction) were significant but weak. These links appear stronger when variations in abundance are studied by species. It is likely that upon colonization, larvae react specifically with their environment according to their phenotypic and ontogenic characteristics.
L’étude de l’approvisionnement du lagon de Wallis en larves de poisson a été effectuée entre juin 2002 et juin 2003 à l’aide de filets stationnaires. Au total, 158 espèces appartenant à 42 familles/taxons ont été identifiées au cours de 299 pêches. L’ensemble des 110959 larves capturées était composé principalement de Pomacentridae (34,8%), de leptocéphales (27,7%) et de Ptereleotridae (23,7%). Le suivi temporel, mené au nord de Wallis, a permis de montrer qu’à l’échelle des quartiers de lune et des mois lunaires, la richesse et la composition spécifique étaient peu variables. En revanche, d’importantes variations de l’abondance ont été décelées sur ces échelles de temps. A l’échelle de l’année, aucune tendance n’a pu être extraite des séries temporelles. La plupart des espèces abondantes ont suivi un schéma annuel de colonisation. Ces résultats suggèrent l’absence d’une forte saisonnalité de la colonisation du lagon nord de Wallis probablement liée à l’absence de saisonnalité de la reproduction. Le suivi spatial, mené au nord, à l’est et au sud de Wallis a montré, pour la majorité des espèces étudiées (75%), l’existence de corrélations positives entre les abondances des sites les plus rapprochés (est et sud, distants de 8 km ou nord et est, distants de 1 5 km). Ce résultat suggère que les événements de colonisation s’opèrent à une échelle spatiale de l’ordre de 8-15 km plutôt qu’à l’échelle de 20 km. Les variations spatiales de la colonisation ont été persistantes à plusieurs échelles temporelles (quartier de lune, mois lunaire et année). Les trois sites ont été colonisés par des assemblages de larves distincts. La sélection active d’un habitat par les larves de poissons, ou l’influence des facteurs hydrodynamiques, pourraient expliquer cette structuration. Le processus de colonisation larvaire n’est pas indépendant des conditions environnementales. Globalement, les liens entre l’approvisionnement larvaire et les variables environnementales (la couverture nuageuse, les précipitations, la vitesse et la direction du vent, la hauteur et la direction moyenne des vagues) ont été significatifs mais faibles. Ces liens apparaissent plus fort lorsque les variations d’abondances sont étudiées par espèce. Il est probable qu’au moment de coloniser, les larves réagissent spécifiquement avec leur environnement selon leurs caractéristiques phénotypiques et ontogéniques
Fichier principal
Vignette du fichier
TheseMatthieuJuncker2005.pdf (5.02 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

tel-03085813 , version 1 (22-12-2020)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03085813 , version 1

Citer

Matthieu Juncker. Approvisionnement en larves de poissons du lagon de Wallis (Pacifique Sud). Biodiversité et Ecologie. Université de la Nouvelle-Calédonie, 2005. Français. ⟨NNT : 2005NCAL0014⟩. ⟨tel-03085813⟩

Collections

UNC THESES-UNC
37 Consultations
45 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More