Activity and movement patterns of coral reef fish in a fragmented habitat : implications to the marine reserves of New Caledonia - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2008

Activity and movement patterns of coral reef fish in a fragmented habitat : implications to the marine reserves of New Caledonia

Activité et typologie des déplacements de poissons coralliens dans un habitat fragmenté : Application aux réserves marines de Nouvelle-Calédonie

(1)
1

Résumé

Acoustic telemetry was used to study the movement patterns of 4 species of fish in a coral habitat in New Caledonia (45 fish: Epinephelus maculatus, Plectropomus leopardus, Chlorurus microrhinos and Scarus ghobban). The study area includes a marine reserve and 2 unprotected reefs separated by 900 to 2000 m of soft lagoon beds. The fish were detected from a few hours to 531 days. 60% of individuals were detected less than half of their theoretical follow-up period (375 days). During the duration of the experiment, the majority of the fish showed periods of loyalty to the site. However, only 40.5% of these periods lasted more than 3 months. Contrary to what was expected, the majority of individuals presented dispersive movement patterns both at the scale of the reserve and at the scale of the study area (3 reefs): post-reintroduction movements (6 cases homing), excursion, migration, relocation and high level of displacement. If we exclude post reintroduction movements which were probably induced by the experimental protocol, 62% of the individuals showed dispersive behavior, ranging from a simple intra-reef excursion (a few hundred meters) to a relocation on a reef. located 6 km. 20% of fish have made reef changes. These results indicate that the populations of the 3 reefs studied are connected despite the fragmentation and that the Larégnère islet marine reserve could support the area fished for several kilometers by spillover. On the other hand, the movement patterns identified show that the current sizing of the reserve would not optimally protect the populations of the species studied and that larger reserves including several reefs, soft lagoon bottoms and nesting sites would be necessary to increase. the level of stands inside the protected zone. The importance of intraspecific differences with respect to taxonomic differences confirms that high phenotypic plasticity exists in fish and suggests that management policies based on the assumption of homogeneous behavior within a population are inappropriate on a scale. spatiotemporal mean.
La télémétrie acoustique a été utilisée pour étudier les patterns de déplacement de 4 espèces de poissons dans un habitat corallien en Nouvelle-Calédonie (45 poissons: Epinephelus maculatus, Plectropomus leopardus, Chlorurus microrhinos et Scarus ghobban). La zone d'étude inclue une réserve marine et 2 récifs non protégés séparés par 900 à 2000 m de fonds meubles lagonaires. Les poissons ont été detéctés de quelques heures à 531 jours. 60% des individus ont été détectés moins de la moitié de leur période de suivi théorique (375 jours). Pendant la durée de l'expérience, la majorité des poissons ont montré des périodes de fidélités au site. Cependant, seules 40. 5% de ces périodes ont duré plus de 3 mois. Contrairement à ce qui était attendu, la majorité des individus ont présenté des patterns de mouvements dispersifs tant à l'échelle de la réserve qu'à l'échelle de la zone d'étude (3 récifs) : déplacements post-réintroduction (6 cas de homing), excursion, migration, relocalisation et haut niveau de déplacement. Si l'on exclut les déplacements post réintroduction qui ont probablement été induis par le protocole expérimental, 62 % des individus ont montré un comportement dispersif, allant d'une simple excursion intra-récif (quelques centaines de mètres) à une relocalisation sur un récif situé à 6 km. 20% des poissons ont réalisé des changements de récifs. Ces résultats indiquent que les populations des 3 récifs étudiés sont connectées malgré la fragmentation et que la réserve marine de l'îlot Larégnère pourrait soutenir la zone pêchée sur plusieurs kilomètres par spillover. En revanche, les patterns de déplacements identifiés montrent que le dimensionnement actuel de la réserve ne protégereait pas de façon optimale les populations des espèces étudiées et que de plus grandes réserves incluant plusieurs récifs, des fonds meubles lagonaires et des sites de pontes seraient nécessaires pour augmenter de manière pérenne le niveau des peuplements à l'intérieur de la zone protégée. L'importance des différences intraspécifiques par rapport aux différences taxonomiques confirme qu'une grande plasticité phénotypique existe chez les poissons et suggèrent que les politiques de gestion fondées sur l'hypothèse d'un comportement homogène au sein d'une population sont inappropiées à une échelle spatio-temporelle moyenne.
Fichier principal
Vignette du fichier
TheseOlivierChateau2008.pdf (2.64 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

tel-03085807 , version 1 (22-12-2020)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03085807 , version 1

Citer

Olivier Chateau. Activité et typologie des déplacements de poissons coralliens dans un habitat fragmenté : Application aux réserves marines de Nouvelle-Calédonie. Biologie animale. Université de la Nouvelle-Calédonie, 2008. Français. ⟨NNT : 2008NCAL0020⟩. ⟨tel-03085807⟩
31 Consultations
50 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More