New perspectives in therapeutics of Ciguatera Fish Poisoning - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Thèse Année : 2009

New perspectives in therapeutics of Ciguatera Fish Poisoning

Valorisation de remèdes traditionnels utilisés dans le traitement de la ciguatéra dans le Pacifique

(1)
1

Résumé

Ciguatera Fish Poisoning (CFP) is a form of intertropical ichtyosarcotoxisme manifested by a cohort of complex symptoms in humans. The ciguatoxins (CTXs), produced by dinoflagellates of the genus Gambierdicus are the molecules responsible for this poisoning. Unlike Western treatments, which are mainly symptomatic, traditional medicine in the Pacific is known for its effectiveness with the use of many plants in the treatment of ciguatera. We have exploited two molecular mechanisms of P- CTX-1B, a major and most potent causative analogue of CTXs in the Pacific to perform a selection of the medicinal plants. These include the inhibitory activity of plants against the production of the radical nitric oxide (NO) and the fixation of tritiated brevetoxin ([3H] PbTx-3; a marine toxin resembling to CTXs in structural and pharmacology) to the voltage-dependant sodium channels. Subsequently, the plants Euphorbia hirta L. , Heliotropium foertherianum Diane & Hilger and Vitex trifolia L. Were selected to perform a bio-guided fractionation that led to the isolation of three products. The active ingredient in H. Foertherianum was identified as rosmarinic acid and activity of detoxifying product has been patented.
La ciguatera est une forme de ichtyosarcotoxisme intertropicale se manifeste par une cohorte de symptômes complexes chez l'homme. Les ciguatoxines (CTXS), produite par les dinoflagellés de la Gambierdicus genre sont les molécules responsables de cet empoisonnement. Contrairement aux traitements occidentaux, qui sont essentiellement symptomatiques, la médecine traditionnelle dans le Pacifique est connue pour son efficacité à l'utilisation de nombreuses plantes dans le traitement de la ciguatera. Nous avons exploité deux mécanismes moléculaires de la P-CTX-1B, un analogue de la cause importante et la plus puissante de CTXS dans le Pacifique d'effectuer une sélection des plantes médicinales. Il s'agit notamment de l'activité inhibitrice de plantes contre la production de l'oxyde nitrique radical (NO) et la fixation de brévétoxine tritiée ([3H] PbTx-3, une toxine marine CTXS ressemblant à des structures et de pharmacologie) aux canaux sodiques voltage-dépendants. Par la suite, les plants d'Euphorbia hirta L. , Heliotropium foertherianum Diane & Hilger et Vitex trifolia L. Ont été choisis pour effectuer une bio-fractionnement guidé qui ont conduit à l'isolement de trois produits. L'ingrédient actif dans foertherianum H. A été identifié comme l'acide rosmarinique et l'activité de détoxication produit a été breveté.
Fichier principal
Vignette du fichier
TheseShilpaKumar2009.pdf (10.14 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

tel-03015682 , version 1 (20-11-2020)

Identifiants

  • HAL Id : tel-03015682 , version 1

Citer

Shilpa Kumar-Roine. Valorisation de remèdes traditionnels utilisés dans le traitement de la ciguatéra dans le Pacifique. Médecine humaine et pathologie. Ecole doctorale du Pacifique (ED 469), 2009. Français. ⟨NNT : 2009NCAL0024⟩. ⟨tel-03015682⟩

Collections

UNC THESES-UNC
23 Consultations
52 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More