Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Thèse

Influence de l'environnement trophique de l'élevage en biofloc sur les performances physiologiques de la crevette Litopenaeus stylirostris : Étude de paramètres de la nutrition, de l'immunité et de la reproduction

Résumé : Le biofloc est un système d’élevage intensif avec un faible renouvellement d’eau ; ainsi se développe une population diversifiée de micro-organismes (micro-algues, zooplanctons et bactéries) associée à de la matière organique qui forme les floculats. Ces derniers jouent le double rôle de filtre biologique et de complément alimentaire. Cette thèse a pour objectif de mieux comprendre le fonctionnement de ce système d’élevage et ses interactions avec la crevette Litopenaeus stylirostris. Dans cet objectif général s’inscrit deux objectifs plus spécifiques : (i) mesurer les gains zootechniques apportés par l’élevage en biofloc (ii) étudier les interactions trophiques entre le milieu d’élevage et la crevette en lien avec les performances zootechniques. Nos résultats montrent des gains relatifs de l’élevage en biofloc aux niveaux de la survie, de la croissance, des performances de reproduction des femelles et de la qualité de leur progéniture. Ces meilleures performances s’expliquent par la contribution de la productivité naturelle, estimée entre 37 et 40%, dans l’alimentation de la crevette. Ce complément d’aliment, outre d’être toujours disponible dans le milieu d’élevage, apporte de l’énergie, des nutriments et des molécules bioactives. L’aliment naturel représente une source nutritive de lipides, particulièrement riche en phospholipides et en acides gras polyinsaturés, qui sont essentiels pour la reproduction et le développement des larves en phase de lécitotrophie ; ces lipides sont accumulés dans la glande digestive et les œufs des femelles élevées en biofloc. L’aliment naturel est également une source de glutathion, puissante molécule antioxydante, qui contribue au renforcement du système des défenses anti-radicalaires de la crevette et protège les lipides insaturés de la peroxydation, une cause du stress oxydant. Les bactéries sont prépondérantes dans la productivité naturelle d’un élevage en biofloc et contribuent donc à l’alimentation de la crevette. Aussi, dans le dernier volet de cette thèse, nous avons caractérisé la diversité taxonomique et l’abondance des bactéries du milieu d’élevage et montré son influence sur le microbiote intestinal des crevettes. De façon générale, nous observons une meilleure santé des animaux élevés en biofloc qui se traduit par une régulation positive des gènes impliqués dans l’immunité et les défenses anti-radicalaires après un stress au peroxyde d’hydrogène. Ainsi, les effets positifs de l’élevage en biofloc sur les survies, les croissances et la reproduction ont pour origine le complément d’aliment apporté par la productivité naturelle
Liste complète des métadonnées

https://hal-unc.archives-ouvertes.fr/tel-02942509
Contributeur : William Demet <>
Soumis le : vendredi 18 septembre 2020 - 07:16:11
Dernière modification le : mercredi 14 octobre 2020 - 04:13:29

Fichier

TheseEmilieCardona2015-manuscr...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : tel-02942509, version 1

Collections

Citation

Émilie Cardona. Influence de l'environnement trophique de l'élevage en biofloc sur les performances physiologiques de la crevette Litopenaeus stylirostris : Étude de paramètres de la nutrition, de l'immunité et de la reproduction. Zoologie des invertébrés. Université de la Nouvelle-Calédonie, 2015. Français. ⟨NNT : 2015NCAL0001⟩. ⟨tel-02942509⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

13

Téléchargements de fichiers

14

Données de recherche